Sur les traces de Saint-Mélar…

Autour de Lanmeur, où se trouve le sanctuaire de Saint-Melar, la légende de Mélar s’est enracinée dans le patrimoine de la Bretagne depuis le Moyen-Age. Chapelles, sculptures ou lieux-dits nous racontent aujourd’hui encore cette vieille histoire que chacun peut redécouvrir au fil de ses promenades…

Vitrail de Saint-Mélar à Plougasnou

Vitrail de Saint-Mélar à Plougasnou {JPEG}

À Plougasnou, le vitrail chevet de l’église St-Pierre nous propose une très belle représentation du saint local en compagnie de St-Yves, St-Tugdual, et d’autres saints bretons entourant la vierge et le Christ.

A sept ans, Mélar, le jeune fils de Miliau, le révéré roi de Cornouailles armoricaine, semble déjà marcher dans les traces de son père. C’est un constat amer pour Rivold, le frère de Miliau, rongé par la jalousie et l’ambition, que de constater qu’à chaque jour qui passe, le trône qu’il convoite depuis si longtemps lui échappe un peu plus.

Sa décision est prise. Il se débarrassera du père et du fils pour ceindre la couronne. Il se fait fratricide et s’apprête à ajouter une forfaiture à une autre en supprimant également son neveu, mais les prières de sa cour, ou peut-être encore un semblant de pitié, retiennent son bras. Afin d’asseoir son pouvoir, il se contente donc de couper la main droite du jeune prince, pour l’empêcher de se saisir d’une épée, et son pied gauche, pour qu’il ne puisse plus le mettre à l’étrier et enfourcher un cheval. L’enfant mutilé ne pourra jamais devenir un chef de guerre. Satisfait, l’infâme Rivold abandonne le jeune Mélar à son sort.

Saint Melar, dessin Le Guennec {JPEG}

La Chapelle Saint Melar

Perdue dans la campagne de St-Jean du Doigt, dominant la vallée des moulins, la Chapelle Mélar continue d’être consacrée au saint. Autrefois s’y trouvaient quatre panneaux de bois relatant l’histoire du jeune prince, qui ne nous sont aujourd’hui plus connu que par ces dessins de Louis Le Guennec.

chapelle Mear à Saint Jean du doigt {JPEG}

Mais Mélar le pieu n’est pas oublié du ciel, et deux prothèses sont confectionnées pour lui permettre de composer avec son handicap. Il est ainsi doté d’un pied d’airain et d’une main d’argent qui, miraculeusement, sont animés comme s’ils étaient de chair et grandissent de même avec le jeune prince. Caché dans un monastère, au fil des ans qui passent, de prometteur qu’il était, chaque jour le forge plus en digne héritier du trône de son père. L’écho de sa droiture, son courage et sa vertu sort des minces frontières de son refuge et revient aux oreilles de son oncle, l’usurpateur. A quatorze ans, Mélar est redevenu pour Rivold un rival.

La Chaire de l’église de Lanmeur

Saint Melar, chaire de l'église de Lanmeur {JPEG}

La chaire de l’église paroissiale de Lanmeur elle aussi raconte la légende via des panneaux sculptés. Sur celui-ci on peut voir le jeune Mélar dans une représentation toute princière, équipé de ses prothèses miraculeuses.

Rivold prend les mesures qui s’imposent. Il ne se salira pas lui-même les mains cette fois, mais il corrompt le gouverneur Kerialtan pour braver la protection de l’évêque de Quimper, sous l’aile duquel est placé le jeune prince. « Tout ce que tu verras du sommet du mont Frugy sera à toi. Ramène-moi la tête de Mélar ». Kerialtan le traître accepte, mais il avait consulté sa femme avant de donner son accord. Cette dernière en profite pour s’enfuir avec Mélar jusqu’en Domnonée, chez le comte Commor, dont l’épouse est la tante du jeune homme. Ce dernier ignore toujours ce qui se trame contre lui, et, quand Kerialtan et son fils Justan parviennent malgré tout jusqu’à lui, c’est les bras ouverts qu’il les accueille. Sa mansuétude n’ébranle pas ses assassins qui, sans scrupules, tranchent le cou de l’adolescent. Sept ans après son père, Mélar tombe à son tour.

Le sabot de Saint-Melar

sabot de Saint Melar {JPEG}

Nul ne profite d’une telle forfaiture et les bourreaux ne survivent pas longtemps au martyr. Justan meurt d’une chute peu après. Kerialtan n’a que le temps de rapporter la tête de Mélar à son commanditaire avant d’être foudroyé par le jugement divin qui s’abat sur Rivold lui-même trois jours plus tard.

La statue de Saint-Melar décapité

statue de Saint Melar décapité, église de Plouezoch {JPEG}

Parmi les nombreuses statues à l’effigie de Mélar, celle originaire de la chapelle du Mouster à Plouézoc’h frappe l’imagination avec sa façon d’évoquer la fin tragique du jeune martyr. Elle est aujourd’hui visible dans l’église paroissiale de Plouézoc’h.

Commor et son épouse se mettent en devoir d’inhumer le jeune saint. Dans leur château une première fois. Mais au petit matin suivant les funérailles, le corps de Mélar a abandonné sa sépulture. Ils le portent alors jusqu’en leur église, lieu consacré, et plus adaptée à la sainteté du cadavre. Mais là encore, un refus est visiblement opposé. Une dernière tentative échoue à Guimaëc. Alors le cercueil est placé sur un chariot mené d’une paire de chevaux blancs et on laisse les animaux libres d’entendre la volonté du prince défunt. Ils prennent la route de Lanmeur où ils finissent par s’arrêter pour ne plus vouloir en bouger. Alors on met en terre Mélar à cet endroit qu’il a choisi et où enfin, il repose en paix.

La crypte de Lanmeur

Site dédié à Mélar plus que tout autre, la crypte de Lanmeur a longtemps accueilli les reliques du saint dont elle fut le tombeau. Très ancien martyrium dont l’architecture et les ornementations ont fait couler beaucoup d’encre, sa datation n’est toujours pas clairement établie (IXeme siècle ? Xeme siècle ? XI eme siècle ?voir même plus ancien selon certains…).

crypte de Saint Melar, église de Lanmeur {JPEG}

Suivre Saint-Melar

Les lieux cités dans la légende sont représentés sur la carte.

Pour aller plus loin : André-Yves Bourgès, Mélar, Prince Breton, ed Skoll Vreizh, Morlaix, 1999

Publicités

Une réflexion au sujet de « Sur les traces de Saint-Mélar… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s