Voguez sur le Reder Mor, vieux gréement de la Baie de Morlaix

Durant la belle saison, embarquez sur le Reder Mor pour une découverte insolite de la plus belle baie de Bretagne. Laissez-vous tenter par ce vieux gréement et voguez à la force des voiles. Comme Yannick, conseiller en séjour à l’Office de tourisme de Morlaix, osez l’expérience ! Il nous livre son « J’ai testé pour vous une navigation à la voile traditionnelle en Baie de Morlaix ».

Rendez-vous en terrain connu

Rendez-vous nous est donné au port de Térénez à Plougasnou pour embarquer sur le Reder Mor à 10h. Quittant Morlaix par la route côté Trégor, la rivière s’épanouie progressivement pour dévoiler le superbe panorama sur la Baie de Morlaix. Les courbes de cette route touristique laissent entrevoir une « pétole », comprenez une mer d’huile et pas de vent !

Arrivé au port de Térénez, direction le nord du quai pour voir l’état la mer. Ouf ! Une très légère houle anime le plan d’eau. L’air est déjà chaud, le ciel lumineux. Quelles courbes, quelle ligne racée que ce gréement au mouillage !

Contemplation. L’image du Reder Mor, toutes voiles dehors et navigant sur la Baie de Morlaix lors du festival « Entre terre & mer », en 2011, avait focalisée mon attention.

Reder Mor toutes voiles dehors 1 - Baie de Morlaix

Embarquement et ambiance

Sur le quai, je rencontre l’équipage et un groupe de costarmoricains tentés par cette balade sur la plus belle baie de Bretagne, la Baie de Morlaix. Après quelques consignes, un premier groupe monte dans l’annexe pour rejoindre et embarquer à bord du Reder Mor. Le reste des passagers rejoint le bateau lors d’un second voyage. Cela nous laissera le temps d’appareiller le gréement. Une fois tous à bord, Etienne, le capitaine, nous souhaite la bienvenue et énonce les consignes de vie et de sécurité à bord. Vu les conditions météo, 2 itinéraires s’offrent à nous : sillonner la Baie et ses îlots pour aller accoster sur Batz, ou bien longer la côte, cap au Nord vers la pointe de Primel et le plateau de la Méloine. Votation faite, cap sur la Méloine !

Foc, trinquette, cabillaud, bâbord, tribord, tirer des bords… un vocabulaire marin redevient familier pour les uns ; pour d’autres c’est la découverte. Le bateau prêt, nous larguons les amarres. Pour quelques minutes seulement le moteur diesel nous éloigne du mouillage. Arrêt moteur. Chacun à son poste pour hisser les voiles.

Éloge de la lenteur

Avec environs 8 nœuds de vents, le Reder Mor glisse gentiment sur les flots. Filer dans cette lenteur, le long de cette côte trégoroise, surprend ! Et puis à un moment, la magie opère. Voir cette côte resplendissante se mouvant lentement sous une lumière pure quel spectacle !

C’est aussi l’occasion de rencontres et de discussions entre nous, avec les pêcheurs locaux remontant leurs cassiers, des kayakistes, des plaisanciers heureux… tout cela me fait penser aux randos sur le GR 34. Efforts, lenteur, rencontres, contemplation. Et oui, de temps en temps, il est bon de faire l’éloge de la lenteur !

Cap au Nord, vie à bord

À l’est, s’éloignent l’île Sterec, le Château du Taureau, l’Île Noire … En arrière-plan le Léon avec, Carantec et son île Callot, les flèches du Kreisker à St-Pol-de-Léon, le Bloscon à Roscoff, l’Île de Batz. Et nous, portés par le vent, entre l’Île aux Dames, les îlots de la réserve ornithologique, et les pointes de Pérhérel, Annalouesten, le Diben… nous glissons cap au nord.

La tranquillité du plan d’eau et le vent faible assurent le cap sur la Méloine ; tenu par qui veut bien barrer. Même Koupaya et Nolo (les p’tits loups de mer) ont barré. À chaque sortie, les passagers qui le souhaitent se font matelots. Découverte historique, découverte de la vie à bord, du matelotage, … quelle superbe expérience que de vivre activement ce voyage. Sur le pont, un pique-nique est improvisé. Entre discussion, initiation, la vie à bord est douce.

Plaisance sur le Reder Mor - Gréement en Baie de Morlaix

Sortie de Baie, route vers le large

Depuis quelques temps, le navire à commencer à « chanter » un peu, sous la houle. Les eaux paisibles de la Baie de Morlaix ont fait place à celle de la Manche et ses courants. Arrivée sur la Méloine, sous l’ordre d’Etienne, barre à bâbord toute. Faisons route terre. Le vent, toujours pas énervé ! Au loin un Ferry se présente au Bloscon, à bâbord des régatiers se coursent. Partie pour une sortie de 2 heures, c’est finalement 4 heures de navigation que nous ont « offert » Etienne et Ewenn.

« Le Reder Mor est géré par une association, il n’y a pas de salarié. Tous sommes bénévoles, même le skipper, ceux qui permet une flexibilité. Seul inconvénient de cet engagement bénévole, la programmation de sorties en mer « grand-public » est fonction de nos disponibilités ! Et puis, il nous faut former des skippers si l’on souhaite développer ces sorties ! » L’appel est lancé !

Merci à Etienne (le capitaine), Ewen (le second), Raphaël, Janine, Gildas, Josseline, Jean-Paul, Michel, Véronique et les enfants Koupaya et Nolo, pour ce partage d’un moment de vie. En weekend ou pendant les vacances, je vous souhaite de découvrir la Baie de Morlaix et de vivre cette belle expérience sur ce patrimoine maritime qu’est le gréement Reder Mor.

Pratique

Association Reder Mor
Traon Nevez
29252 Plouezoc’h

E-mail : association.reder.mor@gmail.com
Site Web : http://reder.mor.online.fr

Advertisements

Une réflexion au sujet de « Voguez sur le Reder Mor, vieux gréement de la Baie de Morlaix »

  1. Ping : Voguez sur le Reder Mor, vieux gréement ...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s