Saint Primel et la légende de la Sirène de Plougasnou

Site historique et archéologique, lieu naturel protégé classé Natura 2000, rendez-vous incontournable des randonneurs, et poste d’observation sur la Baie de Morlaix, la Pointe de Primel à Plougasnou est aussi une terre de légendes… à commencer par celle à laquelle elle doit son nom, et qui la relie à l’histoire de l’un de ces saints qui colonisèrent la Bretagne au tout début du Haut Moyen-âge, Saint Primel. Car c’est sur cet éperon rocher battu par les vents qu’il croisa la route d’une terrible sirène…

Plougasnou, la Pointe de Primel dans l'oeil du photographe Alexandre Lamoureux

Plougasnou, la Pointe de Primel dans l’oeil du photographe Alexandre Lamoureux

Originaire du Pays de Galles, Saint Primel aurait été un contemporain de Saint Corentin, l’un des 7 saints fondateurs de la Bretagne. C’est d’ailleurs à travers l’histoire de Saint Corentin que les sources nous renseignent sur Primel, qui n’était qu’un simple ermite dans la forêt de Cornouailles, où Corentin le rencontra, lors de sa tournée des ermitages du pays de Quimper. C’était alors un vieil homme, et la légende raconte qu’alors qu’il était allé chercher de l’eau à une source très éloignée, il s’en revenait boitant et claudiquant appuyé sur un bâton. Pris de pitié, Saint Corentin demanda de l’aide à Dieu qui fit jaillir une source aux pieds des deux hommes. C’est pourquoi Saint Primel est devenu le saint patron des sourciers.

Saint Primel et les saint fondateurs des évêchés de Bretagne

Saint Primel et les saint fondateurs des évêchés de Bretagne

Une sirène naufrageuse

L’autre protagoniste de notre histoire est une sirène qui vivait donc à Plougasnou, sur la pointe qui porte aujourd’hui le nom de Primel. Elle y filait la laine, et l’endroit où elle s’était installée pour cela porte toujours le nom de « lit de la fileuse  ». Elle lançait son fuseau de chaque côté de son territoire pendant qu’elle filait, à l’Ouest, jusqu’au Cairn de Barnénez, et à l’Est jusqu’au Dolmen de Guimaëc.

La sirène de la pointe de Primel à Plougasnou

La sirène de la pointe de Primel à Plougasnou

Mais c’était surtout une créature maléfique, qui avait pris l’habitude d’attirer les bateaux vers les écueils de la côte où leurs embarcations se fracassaient. Les marins savent bien à quel point la plus belle Baie du monde est de navigation risquée, mais quand les sortilèges et maléfices d’une sirène s’en mêlent, l’entreprise devient des plus périlleuse ! La naufrageuse avait ainsi accumulé dans son repaire un trésor qu’elle faisait garder par un korrigan.

Rencontre sur la pointe

En arrivant au VIeme siècle sur la côte Nord du Finistère, à son arrivée du Pays de Galles, Primel posa le pied sur la pointe gardant l’Est de la Baie de Morlaix, et décida de faire de ce lieu sonermitage. Mais la sirène, jalouse de son trésor, ne l’entendait certainement pas de cette oreille, et ses activités de naufrageuses ne pouvaient être en accord avec la présence du saint homme. Le conflit était inévitable.

Cet affrontement fut sans doute violent, la créature maléfique n’étant absolument pas prête à abandonner son lieu de vie et ses richesses longuement amassées. Pourtant Primel eut le dessus et la sirène dut s’enfuir, laissant son trésor derrière elle.

La sirène de la pointe de Primel à Plougasnou

La sirène de la pointe de Primel à Plougasnou

Une légende vivace

Ainsi, le Saint put fonder le village que l’on nomme aujourd’hui Primel, à Plougasnou, et la pointe où se déroula l’affrontement avec la sirène a elle aussi gardé son nom. Il reprit ensuite la route vers la Cornouaille, où il rencontra, plus tard, Saint Corentin.

La sirène quant à elle n’est pas partie bien loin et s’est installée à peine plus au large, sur les rochers dit des « Méloines ». Aujourd’hui encore, lorsque les vagues écument fort à leur contact, c’est que la sirène, qui y vit toujours, fait sa lessive.

Saint Primel avait laissé la garde du trésor au korrigan sur la pointe. Mais le magot de la sirène a été enterré par ses soins, et nul ne l’a encore retrouvé. Son gardien fidèle n’a le droit de relâcher son attention qu’une fois par an, le dimanche des Rameaux, seul moment où il s’absente, et où il est possible d’essayer de mettre la main sur le trésor…

Les lieux de la légende sur la Pointe de Primel à Plougasnou

Les lieux de la légende sur la Pointe de Primel à Plougasnou

Retrouvez les lieux de la légende et la balade de la pointe de Primel en téléchargeant notre brochure de circuits découverte autour de la Baie de Morlaix.
Téléchargez nos brochures

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s