Vivez une expérience insolite en prison !

En arrivant dans le cœur historique de la petite cité de Guerlesquin, vous ne pouvez passer à côté de cet élégant édifice avec ses échauguettes, ses lucarnes Renaissance finement sculptées qui se dresse au centre de l’une des places marchandes de la ville. Ce bâtiment de noble allure n’est autre qu’une ancienne prison seigneuriale.

presidial-guerlesquin

Montez les quelques marches et pénétrez directement dans le cachot, certes pas très accueillant : l’ambiance y est quelque peu sinistre, seules deux petites lucarnes condamnées d’une grille apportent un rai de lumière, le sol est resté à l’état brut mais la pièce un peu exiguë a néanmoins été dotée d’une cheminée.

Le seigneur des lieux, Vincent du Parc de Locmaria, aurait-il eu une pensée pour les prisonniers qui séjournaient lors des jours d’hiver ? Imprégniez-vous du lieu et laisser courir votre imagination : quels méfaits et aventures ont pu conduire brigands de grands chemins, faussaires ou bien encore fêtards d’une nuit à séjourner dans ce cachot ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Empruntez le degré supérieur mais prenez garde ! Ici les volées de marches fort anciennes sont inégales. Elles ont gardé la mémoire du passage des administrés Guerlesquinais, du temps, pas si ancien, où l’édifice servait de Mairie. C’est dans la salle des gardes de l’étage que le premier magistrat de la commune siégeant près d’un vieux poêle à bois installé dans l’antique cheminée recevait jusqu’en 1965 la population. Par boutade, de nombreux Guerlesquinais aiment à dire qu’ils se sont mariés en prison !

Enfin, accédez au dernier niveau qui vous offre une belle perspective sur les places de marché de la ville et vous réserve quelques surprises : une magnifique charpente rénovée au 19ème et les latrines d’époque, privilège dont pouvaient user les gardes.

Laissez vos enfants vagabonder de pièces en pièces, bondir de tourelles en tourelles ou bien encore traquer ce prisonnier qui tente de s’échapper par les toits. Et pourquoi ne pas refermer la porte du cachot scellée par sa lourde chaine sur ces petits intrépides le temps de continuer votre flânerie patrimoniale dans la ville ! La prison de Guerlesquin est un véritable terrain de jeu pour nos têtes blondes en quête d’aventures et d’exploration temporelle. Adressez-vous à l’Office de tourisme (en été) ou à la Mairie qui en conservent précieusement la clé !

presidial-en-famille

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s